Cours de change du 19/05/2022 au 23/05/2022

  Accueil > Actualités

RÉUNIONS VIRTUELLES ENTRE LES AUTORITÉS MAURITANIENNES ET CELLES DU FMI EN MARGE DES RÉUNIONS DES ASSEMBLEES ANNUELLES DU FMI ET DE LA BANQUE MONDIALE - (21/10/2021 13:10:28)


Le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie, Monsieur Cheikh El Kebir Moulaye Taher, a pris part, le mardi 19 octobre 2021, aux travaux de la réunion par vidéoconférence présidée par la Directrice Générale Adjointe du FMI Madame Antoinette Sayeh et organisée par le Département Moyen-Orient et Asie centrale du FMI en marge des Assemblées annuelles du FMI/ Banque Mondiale de 2021.

Cette réunion, à laquelle ont pris part également les Ministres des Finances et les Gouverneurs des banques Centrales, des pays à faible revenu de la région Moyen-Orient et Asie Centrale, a été consacrée aux questions spécifiques à ces pays et de l’engagement du FMI pour soutenir leurs efforts pour une reprise économique solide.

Lors de son intervention, le Gouverneur de la BCM a réitéré ses remerciements au FMI pour l’appui rapide et efficace qu’il a apporté à notre pays durant la pandémie et qui a permis d’atténuer ses effets.
Il a également axé son intervention sur les points ci-après :
-  La nécessité de dégager un espace budgétaire pour financer l’accès aux vaccins et la mise à niveau du système de santé ;
-  Que la situation budgétaire va se compliquer davantage durant la période 2022-2024 du fait de la tombée des échéances de la dette au titre du moratoire du G20 sur le service de la dette.
-  Que d’’autres chocs externes viennent aggraver la situation tels que les effets du changement climatique et la sécheresse endémique qui sévit mais aussi la hausse des prix des produits alimentaires qui menacent l’approvisionnement de nos pays en produits de 1ere nécessité ;
-  Qu’au niveau de la région du Sahel, les dépenses de lutte contre le terrorisme et de l’immigration clandestine sont un autre facteur de pression sur les ressources budgétaires.
Dans ce contexte difficile, le Gouverneur de la BCM a souligné la nécessité et l’urgence de de voire le FMI s’investir davantage pour que se réalise au plus vite :
-  Le Report du paiement des échéances dues en 2022-2024 au titre du moratoire du G20 sur la dette ;
-  La Réallocation rapide d’une part des DTS des pays avancés au profit des Pays à Faibles Revenus.
Lors de cette réunion virtuelle Gouverneur de la BCM était entouré du Gouverneur Adjoint de certains Directeurs Généraux et du Directeur de Cabinet.