Cours de change du 14/11/2019 au 18/11/2019

  Accueil > Actualités

Monsieur le Gouverneur : le secteur bancaire ne detient que moins de 11% des bons du tresor - (28/08/2019 08:08:57)


Au cours du point de presse conjoint entre le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), M. Abdel Aziz Ould Dahi et le Ministre des Finances, M. Mohamed Lemine Ould Dhehby, M. le Gouverneur a mis l’accent sur les fausses informations relayées sur les Bons du Trésor, précisant que les banques commerciales n’en détiennent que moins de 11%.
M. Le gouverneur a souligné qu’il faut distinguer les Bons du Trésor des Obligations du Trésor : « au moment où les Bons du Trésor constituent un outil de gestion de la trésorerie de l’Etat, les Obligations du Trésor, elles, peuvent être, de plus ou moins, considérées comme étant des emprunts au Trésor » a-t-il déclaré.
Cependant, il existe aussi des Bons BCM qui sont des instruments de régulation de la politique monétaire, et notamment de la liquidité, donc de lutte contre l’inflation.
M. le Gouverneur a indiqué que le Ministère des Finances, l’émetteur des Bons et des obligations du Trésor, a chargé la BCM de leur gestion, depuis leur création le 20 juin 1994 par un décret conjoint entre le Ministre des Finances et la Banque Centrale de Mauritanie (BCM).
Les Bons du Trésor et les Bons BCM font l’objet d’appel d’offres hebdomadaire de la part de la BCM et du MF.
L’encours moyen annuel des Bons du Trésor est passé de 8,2 Milliards MRU en 2011 à 5,33 Milliards MRU en 2018.
Le taux d’intérêt des Bons du Trésor est passé de 7,92% lors de la première émission à moins de 5% en juillet 2019, atteignant un sic historique de 16,16% en 1998.
Les principaux détenteurs des BT sont des entreprises publiques à hauteur de 89,4% contre moins de 11% pour le secteur bancaires. En janvier 2011, les entreprises publiques n’en détenaient que 20%.
M. le ministre des Finances a confirmé les déclarations du Gouverneur, précisant que le Trésor Public ne s’est emprunté auprès des banques commerciales.
M. le Ministre a indiqué que l’émission des Bons du Trésor est un acte courant, même dans les économies les plus développées. Il a ajouté que l’objectif de cette émission est de gérer le manque de concomitance entre l’entrée des recettes prévues par la Loi des finances d’un côté et d’autre côté, les dépenses publiques au jour le jour, étant donné que ces dépenses ne peuvent être maîtrisées en raison des facteurs nombreux qui les impactent.