Cours de change du 14/11/2019 au 18/11/2019

  Accueil > Actualités

Monsieur le Gouverneur à Dakar : la BCM explore aujourd’hui la technologie des registres distribués - (04/11/2019 18:11:26)


 Le Gouverneur de la Banque Centrale de Mauritanie (BCM), Monsieur Abdel Aziz Ould Dahi, a présenté à Dakar la vision stratégique de la BCM, visant à introduire les nouvelles technologies dans les services financiers en Mauritanie.
M. le Gouverneur a été l’invité de marque de la Conférence Internationale organisée par la BCEAO et la Banque Mondiale, les 30 et 31 octobre 2019, sur le thème « FinTech : défis, opportunités et perspectives pour les pays en développement ».
Monsieur le Gouverneur a indiqué que « bien que récente, l’appropriation des nouvelles technologies par les institutions financières s’est rapidement traduite par des applications concrètes, dont plusieurs ont rencontré un succès très encourageant ».
« Dans la sphère financière, personne ne pourra, lui seul, couvrir l’ensemble des solutions possibles, ni sera à même d’en envisager toutes les incidences et tous les risques, non moins pourra mobiliser les moyens et les compétences nécessaires », a-t-il dit.
La BCM, a-t-il dit « estime qu’il lui revient pleinement d’exercer une vigilance particulière sur les technologies nouvelles de la finance digitale et d’en favoriser à la fois l’appropriation et le développement par les acteurs économiques, sans se substituer à eux ».
« Ainsi, nous avons lancé un certain nombre d’initiatives. Celles-ci recouvrent l’évolution du cadre financier et sa mise aux normes internationales, aussi bien que le développement des paiements digitaux » a-t-il poursuivi.
M. le Gouverneur a ajouté « Par ailleurs, nous avons réalisé un premier Fintech Challenge, en juillet dernier, mettant en lumière un nombre important de startups mauritaniennes, aux compétences de pointe et aux projets variés, que nous voulons accompagner à travers un véritable Lab d’innovation ».
« Nous explorons la technologie des registres distribués. Et pour favoriser son appropriation, nous allons lancer une application pilote avec les institutions de microfinance de notre pays » a-t-il souligné.
« Aussi, nous sommes sur le point de mettre à jour toute la réglementation relative à la finance digitale, d’adopter un sandbox national et de lancer un grand projet de portail de paiement digital qui permettra à terme l’interopérabilité de toutes les solutions digitales présentes sur le marché notamment celles relatives au mobile payement, e-payment et des autres applications de la finance digitale » a-t-il promis.