Cours de change du 18/10/2018 au 22/10/2018

  Accueil > Actualités

Communiqué de presse du Conseil des Gouverneurs des Banques Centrales et Institutions Monétaires Arabes sur la « Journée Arabe de l’inclusion financière » Le 27 avril 2018


Le Conseil appelle à l’amélioration de l’accès des jeunes et des entrepreneurs aux services financiers

Conscient du rôle primordial que joue l’inclusion financière dans le renforcement de la stabilité financière et la promotion du développement durable et du bien-être social, le Conseil des Gouverneurs des Banques Centrales et des Institutions Monétaires Arabes accorde une attention particulière à la promotion de l’inclusion financière dans les pays arabes. A cet égard, et au vu du besoin croissant de sensibiliser l’ensemble des acteurs au niveau des pays arabes à l’importance de l’inclusion financière, le Conseil a proclamé en 2016 le 27 avril comme Journée arabe de l’inclusion financière, célébrée cette année sous le thème « Promouvoir l’accès des jeunes et des entrepreneurs aux services financiers ».
Dans ce cadre, le Conseil salue les mesures prises par les pays arabes afin de promouvoir l’inclusion financière et réaffirme la nécessité d’intégrer l’ensemble des segments de la société dans le système financier formel, en particulier les jeunes, les femmes et les entrepreneurs. A cet effet, il convient de leur améliorer l’accès à des services et produits financiers appropriés à leurs besoins, à un coût convenable et dans des conditions raisonnables, de protéger leurs droits et de renforcer leur prise de conscience sur les questions financières en vue de leur permettre de prendre la bonne décision en matière d’utilisation des instruments financiers et d’investissement.
En outre, le Conseil souligne le rôle des banques centrales, des institutions monétaires et des autres autorités de régulation du secteur financier dans les pays arabes dans la promotion de l’inclusion financière. En effet, celles-ci sont appelées à (i) élaborer des lois et des règlementations visant la promotion des services financiers, (ii) développer les systèmes de paiement et les services d’information sur le crédit, (iii) identifier les lacunes et les contraintes pesant sur l’offre et la demande et prendre les mesures nécessaires pour y remédier, et (iv) inciter le secteur privé à contribuer à la sensibilisation et à l’éducation financière afin de renforcer les capacités des communautés.
Par ailleurs, le Conseil a encouragé le lancement de plusieurs activités et initiatives en coopération avec les institutions régionales et internationales concernées. Ces efforts ont abouti récemment au lancement par le Fonds Monétaire Arabe en coopération avec des institutions régionales et internationales, sous les auspices du Conseil, de l’Initiative Régionale pour l’Inclusion Financière dans le monde Arabe (FIARI). Ayant pour objectif de renforcer les capacités et de surmonter les obstacles entravant l’amélioration de l’inclusion financière dans les pays arabes, l’initiative prévoit une multitude d’activités qui mettent l’accent sur l’appui apporté aux jeunes, l’autonomisation financière des femmes ainsi que le soutien des entreprises nouvellement créées et des entrepreneurs, tout en apportant le conseil technique nécessaire au développement de stratégies et de politiques dans ce domaine.
A cette occasion, le Conseil appelle les institutions régionales et internationales à renforcer leur coopération et à coordonner leurs actions dans le cadre de cette initiative de sorte à soutenir les efforts des autorités dans les pays arabes. Le Conseil souligne également l’importance de prendre des mesures spécifiques afin d’améliorer l’inclusion financière en encourageant l’innovation dans le secteur financier, le lancement d’initiatives spécifiques destinées à chaque segment de la population notamment aux jeunes et aux femmes en vue de réduire l’inégalité des genres et le renforcement de l’environnement réglementaire relatif à la protection des consommateurs des services et produits financiers.
En vue de réaliser les objectifs des stratégies nationales d’inclusion financière et de trouver des solutions adéquates aux questions majeures, le Conseil réaffirme l’importance de continuer à œuvrer pour développer une infrastructure moderne, compléter l’arsenal juridique et réglementaire y afférent et encourager et offrir des produits et services financiers innovants qui répondent aux besoins des catégories ciblées.
Le Conseil appelle, au final, tous les pays membres à célébrer la Journée Arabe de l’inclusion financière à travers la mise en œuvre d’évènements et d’activités permettant de promouvoir et de mettre en exergue la vision de l’inclusion financière et ses objectifs. Il souhaite que les évènements inscrits dans le cadre de cette Journée soient couronnés de succès et que les objectifs liés à la promotion de l’entreprenariat et des start-ups soient réalisés.